Astuce de grand-mère : masque visage contre l’acné et peau sèche

Avoir un visage couvert d’acné peut arriver à n’importe qui mais trouver un bon remède n’est pas facile. Dépenser une petite fortune pour lutter contre l’acné et même une peau sèche n’est pas à la bourse de tout le monde. Heureusement que nos grandes mères n’ont pas fini d’exploiter ce que DAME NATURE nous a offert comme cadeau. Je suis allée dénicher cette recette pour vous aider à lutter contre les acnés et aussi la peau sèche. Prêt ? On y va.

Ingrédients 

½ avocat très mur

1 banane

1 cuillère à soupe de miel

Préparation 

Mixez la banane et l’avocat de manière à obtenir une pâte parfaitement lisse. Ajoutez du miel à la purée et mélanger. Étalez sur le visage et laisser reposer 10min.

Propriétés de l’avocat et de la banane

Contenant des protéines et des vitamines A, B et E, l’avocat hydrate et protège votre peau des agressions extérieures. La banane l’assouplit, la nourrit et la régénère.


NB : Cette recette ne contient pas de conservateur donc il préférable de l’utiliser le même jour sinon quelques heures après la préparation. Pour une peau sèche, mélanger avec votre savon et utiliser le tout en même temps. Adieu vos problèmes d’acnés et de peau sèche.

L’indémodable 501 : le jeans de toutes les générations

Bonjour les fashionistas,

Permettez-moi de prendre ma machine à voyager le temps pour vous faire découvrir l’indémodable de toute les pièces pendant des générations, le jeans 501.

Après sa première création par la firme américaine Lévi, le jeans 501 est devenu la pièce incontournable des dames et sieurs des années plus tard. Depuis, il n’a pas changé de matière ni de forme, ces caractéristiques restent les même. Il est porté par tous et ce, depuis des générations. C’est à juste titre qu’on le nomme l’indémodable. Que peut-on savoir sur le 501 et quel est mon avis, sont deux interrogations que je me ferai l’honneur de répondre.

Que peut-on savoir sur le 501

Le 501 a été crée pour la première fois en 1873 par la firme américaine Lévi. En 1890, le jean est appelé 501 grâce au numéro du lot qui y est ajouté et gardera ainsi cette appellation. Le jean 501 ne ressemble pas encore au modèle que nous connaissons aujourd’hui, mais certaines pièces telles que les rivets en cuivre y sont déjà. Aussi, il dispose de boutons à la ceinture pour que ces messieurs puissent attacher leurs bretelles. En 1936, les concepteurs de la marque équipent le 501 d’une petite étiquette rouge, la «Red Tab » qui est cousue au niveau de la poche arrière droite. En plus de ces quelques caractéristiques, le jean 501 dispose de cinq poches et est connu pour ces braguettes à boutons. Le 501 est une pièce unisexe, porté par des légendes. Autant par les hommes et femmes hollywoodiens : John Wayne, Marlène Dietrich, Marlon Brando dans ‘’ un tranway nommé désir’’, Marilyn Monroe dans ‘’les désaxés’’. Plus tard Jane Birkin le porte dans ‘’je t’aime moi non plus’’ en 1970, pour ne cités que ceux-là.

Mon avis

Avant tout propos, je suis un fan des 501 pour les raisons suivantes :
• C’est une pièce qui ne se détériore pas facilement à cause sa matière (coton rigide)
• Il va avec beaucoup d’autres pièces
• C’est une pièce passe-partout
• C’est aussi une pièce qui ne laisse ni vieux ni jeunes indifférents
Ce que je pense du 501 ? Eh bien, je suis une des fahionistas qui adore cette pièce. Uniforme, universellement morphologique et un vrai passe-partout. Quoi que je sois un peu déçu pour la simple raison qu’en Afrique (au Bénin particulièrement) cette pièce est délaissée. Le port du 501 est rare peut-être parce qu’on ne le trouve plus fréquemment sur le marché ou parce que les jeunes préfère les jeans collants que ceux 501. Tout compte fait, le constat est que ces jeans sont très moins portés. Je n’avancerai pas comme arguments qu’ils ne sont pas sur le marché (parce que je les trouve sur le marché) mais je dirai plutôt qu’ils sont délaissés pour une raison ou pour une autre. Est-ce parce que le 501 n’est pas africain ? Bah nous savons tous que les autres jeans qui ont envahir le marché ne sont pas aussi africain mais nous les portons quotidiennement. Je dirai également qu’il y a plusieurs manières d’arborer le 501 avec des touches africaines et je vous souffle en même temps que dans quelques semaines je vous proposerai quelques looks très originaux à essayer avec le 501.
Pour répondre à la petite question qui se pose dans les esprits en lisant cet article, comment je connais ce jean (parce que ce jean n’est pas de ma génération) ? Je dois dire que c’est un jean qui a particulièrement marqué mon enfance. Comment ? Je me souviens quand j’étais beaucoup plus jeune et que mon papa me confiait quelques de ces tenues à laver (deux ou trois puisque j’étais une paresseuse) mais jamais les jeans 501. Quand je lui demandais si ses jeans n’étaient pas sale, il me répondait : ‘’ils n’ont pas besoin d’être laver. Il suffit de les sécher, de les brosser et de les époussetés et c’est comme neufs.’’ Je dois avouer que durant mon enfance je n’ai lavé que deux ou trois fois (pas plus). J’ai vu mon père porter ces jeans tout au long de mon enfance sans jamais le voir les jeter parce qu’ils étaient vieux. Pour être tout fait honnête je ne sais pas ce que ses jeans sont finalement devenus. Et s’il y a une chose que je regrette maintenant, c’est qu’à l’époque je ne savais que le 501 était et reste unisexe sinon j’aurai été ravie de porter ces jeans. Fort heureusement, qu’ils sont intemporels et que je peux les porter pour remonter le temps au moment ou j’étais beaucoup plus jeune ou mieux me retrouver dans les années 80, 90.
J’espère que ce voyage dans le temps vous à rappeler de bons souvenirs (en tout cas chez moi c’est le cas) et que vous aimez aussi le 501. De temps à autre, il serait bien d’aller dénicher des pièces des années antérieures avec des touches personnelles, histoire de faire revivre le passé dans le présent.
Espérant que mes écrits vous fasse plaisir et qu’ils vous trouvés au meilleur de vous-même, je vous dis à bientôt et que la grâce et la paix soit votre partage.

crédit photo: Poshmark
crédit photo: poshmark

Culture et cuisine : quels intérêts pour la mode

Hello la famille stylée
J’espère que je vous retrouve dans ce numéro d’article en parfaite santé. Sinon, moi je vais bien. Je nous ai concocté un thème assez rare, sur lequel j’ai décidée de donner mon avis. Eh oui, culture et cuisine : quels intérêts pour la mode. Je promets d’être vraiment brève car c’est un sujet qui nécessite pas mal de réflexions et donc beaucoup d’écrits. Quel est l’intérêt de la culture pour la mode ? Quel est l’intérêt de la cuisine pour la mode ? Et la grosse interrogation quel est la place ou les places que nous devrions, en tant que blogueuses, accordées à la culture et à la cuisine ?


Quel est l’intérêt de la culture pour la mode

La culture est ce qui reste quand les peuples ont tout oublié. Edouart Herriot

Oui, la culture. Savez-vous que votre style vestimentaire, peut à lui seul refléter, la culture à laquelle vous appartenez ? Si non, je m’explique ; supposons qu’en Afrique du Sud, vous rencontrez une jeune femme qui arbore le bomba en Kanvo ou un jeune homme en Agbada. Pour ceux qui maîtrisent assez de cultures, ils savent que le bomba, le agbada et même le Kanvo font partie intégrante de la culture béninoise. C’est à juste titre que le pagne tissé a été à honoré le 1er Aout 2017 afin de valoriser ce tissu qui avait commencé à sombrer. Les stylistes ont d’ailleurs travaillés à moderniser les tenues traditionnelles avec le kanvo. Aujourd’hui, il est même devenu le tissu qui pousse les designers béninois à réfléchir sur les modèles pouvant révéler encore plus ce tissu. Car, il est la signature de la culture béninoise dans l’univers de la mode.


Prenons l’exemple de la chanteuse internationale Zeynab Habib (sacrée ambassadrice de la mode béninoise aux oscars de la mode béninoise) et de la Mama Angélique KIDJO qui, ne manquent aucune occasion à l’internationale de valoriser notre culture à travers les tenues traditionnelles.

Aussi, nous savons que le boubou cousu en Bazin est propre au Mali. Le « aso oké » est propre à la culture du Nigéria, le shari vient de l’inde; pour ne cités que ceux-là.


La soie, l’organza, la crêpe et autres sont autant de tissus propre aux occidentaux que leurs stylistes utilisent dans la confection de leurs tenues. Quelle serait la différence entre les stylistes occidentaux et ceux africains, si nous n’utilisons pas les tissus propres à la culture africaine ? Il n’y en aurait pas. Et dans ce cas, on parlera de la disparition de la culture africaine. Car, notre emprunte ne sera pas dans l’univers de la mode. Alors, dans ce cas ne serait-il pas juste de dire que la culture est l’essence de la mode? Autrement dit, pensez-vous que la culture n’a réellement pas sa place dans la mode, alors que nous savons tous que chaque styliste s’inspire d’une culture (qui peut ne pas être la sienne)? À mon humble avis, il serait impossible de parler de mode sans culture. La culture est la signature vestimentaire dans l’univers de la mode.


Quel est l’intérêt de la cuisine pour la mode


L’autre grande interrogation dont-on attend la réponse. Qu’est-ce que la nourriture à avoir avec ce que nous portons ? Franchement, si je dois prendre la question sur cet angle, je ne sais pas ce que je devrais dire pour vous convaincre. Heureusement que la mode est un art (parce que la mode transmet de l’émotion, elle s’adresse aux sens, à l’intellect). Ceci étant, lorsqu’on parle de mode, on fait allusion au style vestimentaire, à la beauté, aux accessoires, au sport, au tourisme, à la culture et bien sur à la cuisine. Cuisine, pourquoi ? Partons du point de vue que c’est l’être humain qui porte un vêtement. Et l’être humain doit se nourrir (manger et boire). Imaginez une personne dont 50% d’huile fait partie de ses repas ou même une personne qui a une forte dépendance en sucre. Pensez-vous vraiment que cette dernière aurait un corps sain, sans graisse et sans boutons ni aucune maladie liée à l’excès d’huile ou de sucre? C’est tout simplement impossible. Le tout ne suffit pas de faire du sport sans un contrôle permanent de ce qui constitue vos repas quotidien. Je pense même qu’un contrôle permanent de vos repas, vous évitera de faire le sport quotidiennement. Ceci étant, il est d’une importance capitale que la cuisine ait une place d’honneur dans la mode. Votre corps est votre premier miroir. Si vous ne sentez pas dans votre corps, vous ne vous sentirez jamais à votre aise dans une quelconque tenue. Les mannequins me diront qu’il faut des repas équilibrés pour votre corps ; je vous dirai que vous auriez beau porter la robe de Sherri Hill, si vous êtes difforme, une simple robe de marché serait parfait sur une personne qui fait attention à son alimentation.


Quelles sont les places que nous devrions, en tant que blogueuses, accordées à la culture et à la cuisine ? (mon avis)


Avant de me prononcer sur cette question, permettez-moi de dire que d’après mes nombreux constats, les blogs de mode que je visite en général n’ont pas une catégorie dédiée à la culture ou la cuisine. Est-ce à dire que la culture ne fait pas partie de la mode ? Pourtant nous savons tous que les designers africains cousent des modèles avec des textiles africains qui font partie de la culture africaine. Est-ce aussi à dire que la cuisine n’a rien à avoir avec la mode ? Les médecins vous diront que la malnutrition (cuisine) fait partie des causes de l’obésité.
A mon avis, je ne peux pas dire que les blogueuses font exprès de ne pas voir cet aspect de la chose ; mais je dirai pas contre qu’elles sont peut-être plus concentré sur les autres aspects de la mode. Les places que j’accorde à la culture et à la cuisine sont l’essence même de la mode. Vous ne pourriez parler de mode sans la culture. De même, vous ne pourriez coudre des modèles pour une personne difforme. Ce n’est pas pour rien, que les stylistes exigent des mannequins (parce qu’ils respectent certains critères donnés).

Et vous, pensez-vous que la culture et la cuisine devraient avoir une place dans la mode?


	

Santé/beauté : 3 règles phares pour être à l’abri des boutons

Ne serait-ce qu’une seule fois dans notre vie, on s’est posé la question de savoir comment faire disparaître ces maudits boutons qui sont sur notre visage. Pourtant le lendemain matin, nous nous levons et remarquons devant notre miroir que les boutons y sont toujours. Les marques de produits cosmétiques nous proposent des produits qui sont efficace les uns après les autres. Mais toujours est-il que, ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne réapparaissent. Ce qui est frustrant. Alors pour se mettre à l’abri des boutons, je vous propose trois règles simples à observer :

Les oreillers propres

Eh oui, les oreillers propres. Vous n’êtes pas sans savoir que les oreillers sont de véritables nids de microbes. Si donc votre oreiller est sale, votre visage n’est pas à l’abri des boutons. Il est important pour cela, de laver votre oreiller fréquemment et changer régulièrement sa couverture.

Manger moins gras

Ça se chante partout que manger gras peut-être nuisible à la santé. Oui, ça l’est et surtout mangé gras n’a jamais mis qui que ce soit à l’abri des boutons. Pour donc réduire considérablement les boutons, il faut manger moins gras (moins d’huile, de beurre, de mayonnaise etc.…).

Les antibiotiques


Heureux nous qui vivons en Afrique car nous sommes permanemment en contact avec la nature. Une des veilles habitudes de mon père consiste à préparer des feuilles de Kinkéliba (antibiotique) avec des feuilles de citronnelle en y ajoutant du citron et du sucre. Ce mélange constitue notre thé chaque matin (privé de lait). Je me suis toujours demandé son importance jusqu’à ce je sache que les antibiotiques sont de puissants remèdes contre les boutons. Et pour la petite histoire, les boutons avant d’apparaître sur le corps sont souvent à l’intérieur (dans l’organisme) et quand cela se multiplie, cela sort. Et pour donc lutter contre les boutons, il faut les traiter à l’intérieur et à l’extérieur à base des antibiotiques (plantes). Il est donc important d’introduire un antibiotique dans votre petit déjeuner. Pourquoi ne pas en fait un thé. Vous allez adorez mangé ce que vous voulez sans que votre visage ne soit un nid de boutons.


Vous avez aimé l’article, laissez moi des astuces dans les commentaires.

La différence entre un blazer et une veste de costume

Il vous est certainement arrivé de vous poser la question de savoir : quelle est la différence entre un blazer et une veste de costume. A voir les deux, ils se ressemblent mais la différence se trouve au niveau de l’origine historique. C’est quoi un blazer ; une veste ? Pourquoi choisir un blazer à une veste de costume ? Pourquoi mettre une veste qu’un blazer ? Voilà une série de question auxquelles je me fais l’honneur de répondre, avec la grosse interrogation : différence entre un blazer et une veste de costume.

Qu’est-ce qu’un blazer /une veste

Un blazer est une veste croisée semblable à celle d’un complet-veston, qui est généralement taillée dans un tissu bleu foncé et ornée de boutons-écussons métalliques.
Une veste, quant à elle est un vêtement à manches longues couvrant la partie supérieure du corps qui s’ouvre sur le devant et descend sur les hanches. Comme un blazer, la veste se porte sur d’autres vêtements.

Pourquoi choisir un blazer à une veste de costume

Avant de répondre à cette question, il faut d’abord connaitre les circonstances propices au port du blazer. Le blazer contrairement à une veste, quand le pantalon est bien choisir selon certaines règles, se veut être un look décontracté. Journée bureau ? Vous avez envie d’avoir un air moins sérieux ? Soirée chic mais pas trop ? Un dîner entre amis ? Choisir un blazer qu’une veste trouve tout son intérêt dans ces cas là.
Alors pourquoi choisir un blazer qu’une veste ? C’est assurément compte tenu des circonstances, de l’impression que vous voulez dégager (moins sérieux) et surtout du look (décontracté).

Pourquoi mettre une veste qu’un blazer

Bienvenue dans l’univers des hommes sérieux (sourire).

Vous pouvez choisir de porter touts les looks qu’il vous plaira mais quand vous décidez de mettre un costume, vous devenez une femme sérieuse. Cheffe d’entreprise ? Soirée chic ? Diner d’affaire ? Lorsque vous mettez un costume, vous choisissez tous sauf un style décontracté.

Pourquoi choisir une veste qu’un blazer ? Eh bien parce que les circonstances dans laquelle la veste veut être arboré est plus qu’importante. Vous voulez signer un gros contrat d’affaire avec une société des plus importantes ? Mettre un blazer, dans cette circonstance vous rend moins crédible.

Différence entre un blazer et une veste

Enfin la grande question !!!
Historiquement, le blazer remonte aux uniformes des marins de la flotte anglaise, qui se portaient au XIXe siècle. C’est une veste d’origine croisée. Les caractéristiques de cette veste sont les suivantes :
• Le blazer se porte avec un pantalon contrastant
• La coupe de blazer est diversifiée
• Le tissu utilisé est le bleu foncé avec des boutons écussons métalliques
• Le blazer se porte pour un look décontracté
Historiquement, la veste est un vêtement qui garde un caractère d’apparat jusqu’au XVIIIè siècle. Le veston, autrefois peu pratique et peu élégant, est devenu indispensable durant l’après-première guerre. Il fut revu par Coco Chanel et Yves Saint Laurent. La veste commence par être patronnée au milieu du XIXe siècle (Selon Wikipédia). Les caractéristiques de la veste d’un costume sont les suivantes :
• La veste se porte sur un pantalon de même couleur que la veste
• La veste se coud dans plusieurs tissus et se porte généralement par-dessus
• La veste se porte dans des occasions importantes
Quand arborer un blazer ou quand mettre une veste de costume, surtout quelle est la différence entre les deux ? J’espère vous avoir apporté des réponses satisfaisantes. Sinon je suis satisfaite de cette découverte. Parce que je prête à confusion les deux vestes. En attendant de vous retrouvez dans un nouvel article, portez-vous bien. Surtout n’oubliez pas que ‘’ Une femme c’est la beauté d’une terre sacrée que le jour fait rayonner pour que le soir dorme le soleil’’. Valérie Timsit.

Avoir des cils bien longs et épais en 5 étapes

Avoir des cils bien longs et épais est le souhait de toutes femmes. Et ce, le plus naturellement possible. Cependant, ce n’est pas toujours une chose facile si mère nature ne vous en fait grâce naturellement. Ici, je vous livre en 5 étapes comment avoir des cils longs et épais.


Avoir des cils bien longs ne nécessitent pas forcément d’utilisés des produits (bien que les produits ne soient pas à négliger). Quelques gestes simples peut également faire le poids pour avoir des cils longs, au même titre que les produits. Quelques gestes à faire:

1er geste : peigner les cils
Ah oui, c’est presque inimaginable de peigner les cils. D’ailleurs personne n’y pense (la seule fois ou nous essayons de peigner les cils, c’est lorsqu’on applique le mascara dessus). Si ne pas peigner (démêler) les cheveux peut-être nuisible pour ces derniers, sachez que ça l’est tout autant pour vos cils. Le bon geste serait de lisser les cils avec des peignes-cils.


2ème geste : hydrater les cils
Oui, hydrater les cheveux le corps c’est important. Hydrater les cils l’est également. Que votre hydratation soit faite à base de la vaseline ou du beurre de karité, l’important c’est qu’ils soient hydratés. Perso je préfère les hydrater avec du beurre de karité.


3ème geste : galber les cils
Une des vielles astuces de grande mère consiste à utiliser une brosse à dent pour brosser et galber vos cils. Heureusement que les brosses à dents ne sont pas chères.


4ème geste : prendre soins des cils
Je sais, la question qui se pointe à l’esprit quand vous lisez ce sous-titre : prendre soins des cils en quoi faisant ? C’est vrai, si j’étais entrain de lire, je me la poserai aussi. Ce que vous devriez faire pour ça, c’est de vous démaquillez avant même de lisser ou de penser à hydrater les cils. Démaquillez avant de penser à poser n’importe quel acte. Surtout démaquillez sans agresser vos cils. Ceci étant, il est important de choisir un démaquillant doux et qui, en plus nourrira vos cils.


Quelques gestes qui vous seront très utiles si vous les mettez en pratiques. Mais, il arrive que le temps ne soit pas notre meilleur allié. Donc, il se peut que nous soyons de ceux qui veulent de meilleurs résultats dans un temps relativement court. Que faire ?


La longueur et la densité de vos cils
L’astuce miracle c’est l’huile de ricin. Pour obtenir de la longueur et aussi la densité des cheveux, nous nous tournons vers l’huile de ricin. Eh bien, c’est aussi valable pour les cils. Appliquez-là avec délicatesse (c’est important). Pour ceux qui ont des doutes par rapport à son effet sur les yeux, soyez tranquilles ça ne piquent pas (mais ce n’est pas une raison pour en mettre sur les yeux). Aussi la vaseline n’hydrate pas que les cils, elle favorise la longueur au même titre que l’huile de ricin.


NB : il est plus qu’important d’avoir une routine saine afin d’avoir des cils bien longs et épais. Pour ce faire, respecter les quelques gestes et d’utiliser l’huile de ricin en plus. Le tout pour un meilleur résultat dans un temps court.

La robe élastique : la tendance actuelle dans les rues de Cotonou

Coucou les fashions addicts, vous allez-bien j’espère. En tout cas, moi je suis au meilleur de ma forme. Je vous retrouve dans ce numéro d’article pour vous parlez de la tendance actuelle de Cotonou : la robe élastique. Si vous aviez lus mon article sur ‘’ les 5 choses que je perçois comme des fashions faux pas’’, je suppose que vous connaissez déjà mon avis sur la robe élastique. Mais loin de là, j’ai envoyé balader mon avis sur les robes moulantes pendant un moment.
Je peux dire en toute franchise, que je suis tombée littéralement amoureuse de la robe élastique surtout quand les motifs et les couleurs sont jolies. Bref, qu’est-ce qu’on peut savoir sur la robe élastique.

Que peut-on savoir sur la robe élastique

La robe élastique est une robe comme les autres avec un modèle quelconque. Sa particularité est la suivante : des élastiques sont insérés au niveau de la poitrine, dans l’ensemble (ou presque) de la robe. Ce qui permet d’observer de petits plis identiques sur toute la robe (jolie n’est-ce pas ?). Autre détail, la robe élastique avantage les femmes plus ou moins rondes.

Mon avis

Comme je l’ai dit plus tôt, c’est la tendance actuelle dans les rues de Cotonou depuis un bon moment. C’est une robe qui va à plus d’une et qui se répand comme une trainée de poudre. Elle est adoptée par les jeunes filles comme les jeunes dames. Perso, j’adore cette robe mais je suis toujours de ceux qui pensent que « les robes moulantes ne s’achètent ou ne se court pas avec les silhouettes ». Même si au premier coup d’œil j’ai envoyé mon principe de silhouette plus ou moins parfaite baladé. Ceci étant, si vous ne disposez pas d’une silhouette qui épouse correctement une robe de ce genre, laissez cette tendance.

crédit photo: Pinterest

Pourquoi hydrater les cheveux : question choque à mille euro qu’on ne se pose presque jamais

Je sais, mon thème parait bizarre. Et c’est d’ailleurs pourquoi je l’ai choisi. Pourquoi hydrater les cheveux ? Tout le monde sait qu’il faut hydrater les cheveux mais pourquoi. C’est une question que nous ne posons généralement pas, tout simplement parce qu’on n’y trouve pas d’intérêt bien qu’il soit important qu’on se la pose, et surtout qu’on y trouve une réponse. Pour y répondre, voyons la structure et les éléments constitutifs d’un cheveu.

Les éléments constitutifs d’un cheveu

Le cheveu à des éléments bien particulier comme n’importe quel organisme. En voici quelques uns :
Le follicule : il permet de croître le cheveu et est logé à la jonction du derme et de l’hypoderme. Le vaisseau sanguin : il assure l’apport sanguin qui pénètre à l’intérieur de la tige capillaire apportant ainsi au cheveu tous les éléments vitaux dont il a besoin pour être en bonne santé tels que les acides aminés, les sels minéraux ou encore les vitamines.
La glande sébacée : c’est la plus importante des glandes qui entourent la tige capillaire. Il fabrique le sébum, le lubrifiant naturel du cheveu. A la surface du cuir chevelu, les pores évacuent la sueur produite par les glandes.

La structure d’un cheveu

Les cheveux sont des organismes vivants au même titre que la peau. Donc ils ont besoin d’être nourrit et d’être traiter comme tel. De ce fait, qu’est-ce qui permet de dire qu’un cheveu est un organisme vivant ? Les cheveux sont composés de :
Kératine à 95%, protéine fibreuse et hélicoïdale, entrant dans la composition de la peau et de tous les phanères (poils, ongles…). Synthétisée par les kératinocytes, la kératine est insoluble dans l’eau assurant ainsi l’imperméabilité et protection aux cheveux. En tout, 18 acides aminés entrent dans la composition du cheveu. On peut citer : la proline, la thréonine, la leucine ou l’arginine. La kératine est particulièrement riche en cystéine (une variété d’acide aminé soufré) qui confère sa rigidité et sa résistance à l’ensemble.
Ainsi se dresse la liste non exhaustive des éléments et structure d’un cheveu. Revenons à la question initiale : pourquoi hydrater les cheveux ?
Etant donné que le cheveu est un organisme vivant, il urge qu’on le nourrit. Ainsi l’hydratation apporte une grande quantité de sels minéraux dont le cheveu à besoin pour sa croissance. Enfin, les acides gras essentiels composent partiellement la structure du cheveu. Ils permettent de stocker l’eau absorbée en maintenant le niveau d’hydratation de la fibre capillaire. D’où la nécessité d’hydrater les cheveux.

Focus : à la découverte du chapeau artisanal

La culture africaine est riche. La culture béninoise n’en est pas moins en raison de nombreux objets d’arts, de tenues traditionnelles et même d’accessoires traditionnels. Dès lors, nous ne pouvons pas parler de la culture béninoise sans faire un zoom sur les accessoires traditionnels. Aujourd’hui, nous allons à la découverte du chapeau artisanal qui se veut être mon favorite ces derniers temps.
Le chapeau artisanal existe sous plusieurs formes. Le plus courant s’apparente à une capeline sauf que ce dernier n’a pas de bout onduleux. Ce chapeau est utilisé par les agriculteurs, les éleveurs, les enfants, les femmes, les hommes et quelques fois par les touristes pour se protéger du soleil ; un peu partout dans le Bénin et surtout dans les zones lacustres. De nos jours, c’est un peu rare de trouver des personnes qui arborent ce chapeau.

MON AVIS

Je dois l’admettre : c’est villageois de porter ce chapeau pour la jeunesse africaine. Béninoise surtout qui pense que cela ne cadre pas avec le ‘’modernisme’’. Personnellement, je trouve que c’est une manière de fuir la culture. Encore qu’il a plusieurs manières de mettre en valeur un accessoire traditionnel. Par exemple, nous pouvons essayer de mettre le chapeau artisanal sur une robe longue évasée ou une combinaison ou toute autre tenue pour aller à la plage. Un peu comme pour remplacer la capeline. Je trouve que c’est déplacé de rejeter ces accessoires sous prétexte que cela ne cadre pas avec le modernisme ou carrément de laisser ce chapeau à une société dite ‘’villageoise ou pas civilisé’’. C’est possible de créer des looks avec ce chapeau pour l’introduire dans le modernisme. De mon point de vue, il serait important que nous nous attachions à nos valeurs. C’est ce qui nous définir le mieux.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer